En y repensant bien, c'est par les costumes que la couture est venue à moi.... Je me souviens que petite, c'était pour mes costumes de carnaval ou de kermesse que ma grand-mère ou ma maman cousaient (elles cousaient aussi d'autres choses, mais moi, c'est des costumes que je me souviens en premier... le goût de la fête !!!)? Et puis à en croire la quantité de posts sur les costumes déjà ici, c'est que ça doit être ancré... J'avoue que, autant ça ne me dérange pas ou presque pas d'acheter les vêtements, autant il m'est impensable d'acheter un costume tout fait...

Pour commencer, celui de pirate du benjamin, qu'il a bien amorti puisque 8 mois après il le ressortait pour son anniversaire sur le même thème... (il y a des choses comme ça, qui ne passent pas de mode ;)  ). Il pourrait même le ressortir pour le carnaval de cette année, puisqu'on est dans le voyage dans le temps, mais non, il préfère être un prince, et je vais pas chercher à réorienter son choix puisque coté prince, on a aussi ce qu'il faut avec celui cousu pour l'ainé il y a déjà de nombreuses années !

DSC_0253

DSC_0254      DSC_0255

Surbottes en polaire (je commence à maîtriser la surbotte ;)  )

Foulard et ceinture en "satin" Mondial Tissus

Tunique patron maison coton Mondial Tissus

Gilet "serpillère" encore avec le plaid suédois qui avait servi à faire celui du Petit Poucet

pirate

*****

Dans le spectacle de fin d'année avec sa 5ème théâtre l'an dernier, l'ainé jouait, lui, un arlequin, un troubadour, et un malade médiéval.

Pour le malade, pas de photo (toutes beaucoup trop floues sur scène), mais on s'est contenté de reprendre le pantalon déchiré du Petit Poucet de l'année précédente, et j'ai assemblé deux vieux langes carrés tachés et jaunis en laissant 3 larges ouvertures pour passer bras et tête en une espèce de tunique, qu'on a fini de salir en étalant de la cendre dessus.... Bref, du grand art qui a satisfait sa prof par la simplicité et gratuité du truc ;) . Le plus travaillé aura finalement été la béquille qu'il s'était fabriquée avec son père.

Pour le troubadour et Arlequin en revanche, j'ai tout donné !

L'ainé m'avait donné ses directives pour le costume de troubadour : il le voulait rouge et or, avec un short bouffant ou une robe (et autant dire tout de suite que la robe me semblant bien plus simple, j'ai sauté sur cette rare occasion où un gars veut bien porter une robe).

troubadour

DSC_0036

Robe bouffante à manches à plis creux, petite cape d'épaules réversible patron maison

et coiffe type béret en panne de velours rouge et or Mondial Tissus

Chaussons en simili inspirés (simplifiés au max) des mocassins fourrés de Anne Walterthum

 

Pour Arlequin, on a recherché des illustrations de la comedia dell'arte pour s'en inspirer...

18157913_1322261501198814_8536658400012639649_n

Il nous fallait donc un pantalon (coupé le plus simplement possible à partir d'un de ses pyjamas), une veste à basques, revers de manche et volants aux épaules (correspondant parfaitement au patron burda 2461 que j'avais depuis le déguisement de prince chevalier, que j'ai donc juste agrandi un peu et simplifié en enlevant le col et la cape) une collerette (réalisée à partir de ce tuto), un bicorne, et les chaussons du troubadour.

IMG_20170430_211614

IMG_20170430_211554

IMG_20170430_211634

DSC_0413

satin Mondial Tissus et coton blanc du stock

théatre justin

Mon petit regret quand même aura été qu'il ne porte pas la collerette le jour du spectacle... Parait-il qu'il avait trop chaud... (enfin ça c'est vrai, on était tous en nage...), mais je crois surtout que d'avoir été beaucoup manipulée aux répétitions, elle n'était plus en état (surtout à en croire celui dans lequel elle était quand il l'a ramenée à la maison !)